Retour sur la conférence de l’APEL

Affiche conferenceAPEL

« En Parler pour ne pas tomber »

Le 22 mars dernier, le théâtre d’Angles accueillait une centaine de personnes venues assister à la conférence organisée par les APEL des écoles primaires du secteur de Moutiers les Mauxfaits et le collège St Jacques sur le thème du harcèlement scolaire.

Au côté des psychologues, Céline GIBOULEAU et Nadia LAUMONIER, se sont exprimés Florian, ancienne victime et Olivier, son père.

Mesdames GIBOULEAU et LAUMONIER ont redéfini le harcèlement et évoqué les signes permettant de le repérer. Elles ont décrit les conséquences lourdes qu’il entraine chez l’enfant et l’adolescent et ont rappelé l’intérêt et la nécessité de la formation et de la prévention au sein des écoles.

Harcelé dès le primaire, le calvaire de Florian a duré de nombreuses années pour atteindre l’impensable. Il en garde aujourd’hui encore, des séquelles physiques et psychologiques. Ses parents ont évoqué le désarroi ressenti par la famille « on nous écoutait, mais on ne nous entendait pas »

Olivier et sa femme Géraldine ont créé l’ACVS 49, afin de venir en aide aux victimes de harcèlement scolaire. En son sein, leur fils gère la «Mission Ecoute Jeunes»

Le harcèlement, violence répétée qui peut-être verbale, physique ou psychologique commise de façon répétée avec l’intention de nuire, est passible de 2 à 5 ans d’emprisonnement et jusqu’à 75000 € d’amende.

Photoc conference2016

Légende de la photo : de gauche à droite :

Roselyne GUILLOT, Présidente APEL Collège St Jacques, Céline GIBOULEAU & Nadia LAUMONIER, psychologues, Amandine Trichet, Présidente APEL & Jean-Albert CAILLAUD, Chef d’établissement école Ste Thérèse à Angles, Florian, Géraldine et Olivier LAURENDEAU de l’ACVS 49

Les commentaires sont fermés.